Lecture : Et puis, Paulette...

Publié le par Reflet d'Expression

Une friandise, ce petit roman, à savourer en toute simplicité, au fil des pages.

Un roman tout simple, sans haut ni bas, sans suspens, juste la vie d'une famille, d'amis, de connaissances ou pas... dans un village.
Un endroit où j'aimerai bien être, même si le mien y ressemble tout autant. Je m'y retrouve donc tellement.
L'amitié de personnes, de tous âges, de l'humour, de la gentillesse et de la sympathie,...
Et bien sûr, cela se termine bien. On quitte l'ouvrage en pouvant en imaginer la suite.  

Je l'ai découvert en Audio, lu par Daniel Nicodème. Une personne qui met d'autant plus l'ambiance de ce livre, avec de larges intonations, chants ! Bref, un régal ;) 

Je vais tâcher de lire quelques autres romans de Barbara Constantine, histoire de voir... 

4ème de couverture : 
Ferdinand vit seul dans sa ferme. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. Un jour, il passe chez Marceline, sa voisine, et découvre que son toit est sur le point de s'effondrer. Très naturellement, ses petits-fils, les Lulus, lui suggèrent de l'inviter à la ferme. L'idée le fait sourire. Mais ce n'est pas si simple, certaines choses se font, d'autres pas... Il finit tout de même par aller la chercher. De fil en aiguille, la ferme va se remplir, s'agiter, recommencer à fonctionner. Un ami d'enfance devenu veuf, deux très vieilles dames affolées, des étudiants un peu paumés, un amour naissant, des animaux. Et puis, Paulette... Avec légèreté, la romancière brosse le portrait d’une société qui aurait tout à gagner à ne pas se couper de la terre et à prendre soin de ses anciens. Psychologies magazine. Un récit hors du temps, tout à fait rafraîchissant. Claire Ageneau, La Vie.


Je lui donne un 10/10 ;)

 

Publié dans Lecture

Commenter cet article