Lecture : Quand nos souvenirs viendront danser

Publié le par Reflet d'Expression

Voilà le second roman de Virginie Grimaldi que je termine
Une chose est sûre : cette auteure fait vibrer et réfléchir. Ses écrits sont proches de ceux de Gilles Legardinier, en évoquant des vies plus "réelles" et moins amusantes, quoique ;)
 
J'ai tout bonnement dévoré cette histoire en trois soirées : captivante, touchante, souriante et authentique.
L'évocation des vies de ces personnes âgées, au travers la plume de Marceline, en passant au fil des chapitres de leur jeunesse à leur vieillesse, est formidablement écrit. Bien sûr, j'ai eu les larmes aux yeux, non de tristesse, mais tant c'est une histoire finalement commune, avec ses bonheurs et ses malheurs. 
Je n'en dirais pas plus, cela serait "spoiler" l'ouvrage, mais l'avant dernier chapitre est des plus poignants. C'est sans dire quelques chapitres précédents, où Marceline et Anatole sont à l’hôpital. 
A lire absolument ;)

J'ai également beaucoup apprécié des personnes et lieux repris de son roman "Tu comprendras quand tu seras plus grande". 

Je lui met un 9,5/10

4ème de couverture : 
Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés. Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six : Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline. Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos mémoires, nos vies –, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. » À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié.

Publié dans Lecture

Commenter cet article