Lecture : Changer l'eau des fleurs, de Valérie Perrin

Publié le par Reflet d'Expression

Roman Changer l'eau des fleurs de Valérie Perrin

Une grosse claque, une belle leçon de vie...

Après une telle lecture, on se dit simplement que si c'était vrai, comment Violette aurait fait pour tenir le coup pour supporter une telle vie. On l'admire, on voudrait l'aider... J'espère que personne n'a à vivre de tels cauchemars.

Puis on sourit, quand même, car il y a de beaux moments et de belles rencontres. J'aime cette phrase : "Le bonheur rend idiot", puis celle-ci : "Voilà j'ai compris que les vacances, c'était ça : ne plus mettre de chaussures". 

On avale le livre rapidement, malgré le nombre de pages, parce qu'on savoure les hauts, les bas, les joies, les pleurs, les violences, et parce qu'on veut aussi connaitre le dénouement. J'aime cette façon d'écrire : présent VS passé. Les chapitres courts octroient une lecture aisée. 

Je lui mets un 9/10

4ème de couverture : 
Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués passent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu'elle leur offre. Son quotidien est rythmé par les confidences des visiteurs et la joie des fossoyeurs. Un jour, parce qu'un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l'on croyait noires, se révèlent lumineuses.

Publié dans Lecture

Commenter cet article