Lecture : Le bazar du zèbre à pois de Raphaëlle Giordano

Publié le par Reflet d'Expression

Le bazar du zèbre à pois, raphaelle giordano

Un titre attrayant, des personnages atypiques, un peu paumés ou réellement dans l’air du temps.

Mais je regrette de ne pas avoir su me laisser emporter dans cette lecture qui pourtant aurait pu être un beau roman de vies de tous les jours.

A mon sens, beaucoup trop de pensées et de réflexions sur le bien-être et le développement personnel.

J’avais apprécié « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une », car on savait, dès le départ, que c’était un livre pour réfléchir sur sa propre vie. Je reste donc un peu dépitée, m’attendant cette fois à une véritable aventure pittoresque.

Je lui donne un 6/10

4ème de couverture :
Basile, inventeur au génie décalé, vient d'ouvrir une boutique comme il n'en existe pas : " Le Bazar du zèbre à pois. Objets provocateurs ", est-il écrit sur la devanture. Des créations pleines d'humour et de poésie, véritables déclencheurs d'émotions, de sensations et de réflexions. Un lieu à vivre et à rêver. De quoi bousculer les habitants de cette petite ville conventionnelle où il a grandi. Un soir, le carillon de la porte d'entrée retentit, un grand ado apparaît, voilà Arthur. Arth' pour les intimes, qui exprime ses colères à ciel ouvert grâce au street art, fâché qu'il est avec le système qui n'a pas l'air de vouloir lui laisser une place... au grand désespoir de sa mère Giulia, "nez" talentueux, désabusée de cantonner son talent à la conception de déodorants. Mettez certaines personnes en présence : il ne se passe rien. Mettez-en d'autres ensemble et, soudain, c'est un feu d'artifice. Entre Basile, Arthur et Giulia, c'est une rencontre-silex.

Publié dans Lecture

Commenter cet article