La race bovine Armoricaine, une race en sauvegarde

Publié le par Reflet d'Expression

La race bovine Armoricaine est le croisement de la Pie-rouge Bretonne et de la Durham, cette dernière étant une race anglaise introduite en Bretagne par la Société d'Agriculture de Brest, vers 1840.

La race Durham est alors utilisée surtout, dans un premier temps, dans le nord Finistère sur un bétail de type ‘’Froment du Léon’’ mal défini à l’époque, puis s’étend dans le centre Bretagne et dans les Côtes d’Armor en couvrant peu à peu la population dite "Bretonne Pie-Rouge", à la taille plus élevée que la déjà bien fixée Bretonne pie-noir du sud de la Bretagne.


La population métisse "Durham-Bretonne" voit ainsi le jour, et sera maintenuedans la région de Brest jusque dans les années 1950.

Au tout début du XX ° siècle, la nouvelle race prend le nom de race "Armoricaine"


Le déclin de l'Armoricaine trouve son origine dans le croisement systématique effectué, à partir des années 1950, avec la MRY (Meuse-Rhin-Yssel), la Hollandaise et la Rotbunt (pie-rouge de Westphalie) pour former la pie-rouge des plaines.
Mais il en subsiste, en Bretagne, un petit noyau : 43 femelles répertoriées en 1996, réparties dans 18 troupeaux.

Découvrez des photographies de cette race à cette adresse :

http://www.flickr.com/photos/bruno-compagnon/3244043614/in/photostream/



Sources :
http://www.animaux-de-terroir.org/en-savoir-plus/les-vaches-rustiques-bretonne/les-vaches-rustique-bretonnes-3.htm
http://www.agroparistech.fr/svs/genere/especes/bovins.htm
http://www.agroparistech.fr/svs/genere/especes/index.htm
http://www.inst-elevage.asso.fr/html1/IMG/pdf_Race_Armoricaine.pdf

Commenter cet article