Ils ont bâti la Bretagne : Jean-François Le Bras, dit Anatole Le Braz

Publié le par Reflet d'Expression

anatole le brazFils d'instituteur, Anatole Le Braz se destine à l'enseignement après de brillantes études.

Professeur à Quimper, puis à l'université de Rennes, toute son activité littéraire de conteur et de poète, sous le nom d'Anatole Le Braz, sur les grands thèmes de la nature, de l'amour et de la mort, est consacré à la Bretagne qu'il veut "armoricaine".

Bretonnant, Anatole Le Braz popularise les légendes et les chansons des veillées et des pardons du Trégor et de Cornouaille, qu'il se fait conter par Marc'harid Menguy, dans sa petite maison de Port-Blanc.

En celtique érudit, Anatole Le Braz collabore à toutes les grandes revues de son temps, et son oeuvre, très abondante, essentiellement régionale, en fait l'un des plus grand écrivains de la Bretagne.
Il est surtout connu pour sa "Légende de la mort chez les Bretons armoricains" en 1893 (2 vol.) et "Au Pays des pardons" en 1894, mais aussi par ses "Contes du soleil et de la brume", un roman "Pâques d'Islande" en 1897 et par son "Théatre celtique" en 1905.

 

Source du thème > ICI <

Publié dans Bretagne historique

Commenter cet article