Ils ont bâti la Bretagne : Saint Ronan

Publié le par Reflet d'Expression

Saint Ronan à LocronanHistoriquement, saint Ronan pourrait être assimilé soit à un ecclésiastique irlandais qui intervient, au VIIème siècle dans la controverse entre les Eglises continentales et insulaires sur le calcul de la date de Pâques, soit à l'évêque itinérant qui aurait émigré en Bretagne continentale à la fin du IXème siècle ?

Sa Vie légendaire, rédigée au XIIème siècle, le fait émigrer l'Irlande en Léon.

La popularité qu'il acquiert bientôt le contraint à rechercher la solitude à l'orée de la forêt de Névet en Cornouaille.
Saint Ronan y fait montre de pouvoirs miraculeux sur les loups des alentours.
Ses miracles attirent les visiteurs, dont le moindre n'est pas le roi Gradlon.
Mais lassé des persécutions calomnieuses d'une méchante femme, la Keben, le saint finit par se retirer à Hillion (Côtes d'Armor), où il décède.

Trois comtés se disputent l'honneur d'accueillir sa dépouille. Le corps est placé sur un chariot tiré par des boeufs indomptés, qui se dirigent miraculeusement jusqu'à Locronan.

Source du thème > ICI <

Publié dans Bretagne historique

Commenter cet article