Ils ont bâti la Bretagne : Yves Nicolazic

Publié le par Reflet d'Expression

va31_2099167_1_px_470_.jpgPaysan aisé, mais ne sachant ni lire, ni écrire, ne parlant que breton, il a plusieurs apparitions de sainte Anne au cours de l'été 1625 au champ du Bocenno du village de Ker-Anna en Pluneret.
Là, se trouvait jadis une chapelle consacrée à la sainte et cette dernière demande qu'on la reconstruise.
Pour preuve, elle fait découvrir à Nicolazic une vieille statue enfouie à ses pieds, qui se met à faire des miracles.
Devant le secpticisme de son recteur, Nicolazic va trouver l'évêque, Sébastien de Rosmadec, qui l'écoute avec bienveillance et commande une enquête.

Celle-ci amène l'évêque à faire confiance à Nicolazic. Des dons affluent, on construit une chapelle dédiée à sainte Anne qui est immédiatement l'objet d'une énorme fréquentation.

De nombreuses guérisons miraculeuses ont lieu et l'évêque confie aux carmes le suivi de ce nouveau pélerinage, qui devient l'un des pardons les plus populaires de Bretagne (26 juillet).

Nicolazec
se retire à Pluneret, où il mène une vie de recueillement et de prières et meurt à 54 ans, ayant clamé jusqu'au bout la véracité de ses apparitions.

La chapelle, devenue trop petite, a été remplacée en 1866 par une grande basilique.

Source Photo : Ouest-France

 

Source du thème > ICI <

Publié dans Bretagne historique

Commenter cet article