La croix de mi-lieue, en baie de Plestin

Publié le par Reflet d'Expression

D'après la légende, la croix de mi-lieue est plantée là ou Saint Efflam toucha l'Armorique en arrivant de son Irlande natale.

A l'époque où la grève servait de route, la croix indiquait si l'on pouvait passer ou non.
Tant que la croix nous voit, on peut circuler sur la plage ; dès qu'elle a le pied dans l'eau, la traversée devient dangereuse.
La tradition veut aussi qu'elle se rapproche de Saint-Michel-En-Grève au rythme d'un grain de sable par siècle.
Quand elle touchera au but, ce sera la fin du monde.

Enlevée par les Américains lors du Débarquement (ils craignaient qu'elle n'éventre leurs bateaux), elle est perdu peu de temps après.

Dans les années 1980, le Centre culturel de Plestin, animé par Jean Boutouiller, en fait réaliser une copie qui reprend la place de l'originale, dont les pierres de calage étaient encore visibles.

Source textes : Le Trégor – Editions Palantines – Yves Coativy et Jean-Jacques Monnier.

Commenter cet article