Le Goëlo, petit territoire à l'identité forte, ouvert sur la manche.

Publié le par Reflet d'Expression

le goelo en bretagneC'est un pays éclaté, à géométrie variable, où vit 1,8% de la population bretonne.
Le Goëlo est un ancien "Pagus", doyenné de l'ancien évêché de Saint-Brieuc, formant un plateau entre 3 rivières, le Gouët, le Trieux et le Leff.
Dès le VIIIème siècle au moins, le Goëlo existe en tant que tel, il est le "pagus Goelow", l'un des pagi (pays) de Domnonée, ce royaume breton qui s'étend alors à toute la Bretagne-Nord, avant l'unification des 3 royaumes en un seul au IXème siècle.

Le mot Goëlo, selon l'historien-linguiste Léon Fleuriot, vient de "velau" ou "velav" qui est, probablement, la transcription latine du celtique ancien "wellaw".
Pour certains auteurs, "Pagus Velaviensis", l'ancien nom du Goëlo, serait "le pays des Velavi", et donc "le pays des meillleurs", au sens des plus forts.
Léon Fleuriot estime que, puisque la racine de ce mot a eu autrefois le sens de "choix", la véritable signification de Goëlo serait "le pays du bon choix", "le pays bien choisi".

Après la révolution française, le Goëlo constitue la partie ouest de l'arrondissement de Saint-Brieuc, pour partie de langue bretonne. Il n'a aucune existante officielle, mais continue à persister dans les esprits et les cœurs.

Au XXème siècle, c'est tout naturellement que l'on fait appel à cette notion géographique pour désigner le secteur touristique qui va de Saint-Brieuc à Paimpol.

Communes du Goëlo :
Binic - Châtelaudren - Cohiniac - Etables-sur-Mer - Iles de Bréhat - Kerfot - La Méaugon - Lanleff - Lanloup - Lannebert - Lantic - Lanvollon - Le Foeil - Paimpol - Plaine-Haute - Pléguien - Pléhédel - Plélo - Plérin - Plerneuf - Ploubazlanec - Plouézec - Plouha - Plourhan - Plourivo - Plouvara - Pludual - Pordic - Quintin - Saint-Donan - Saint-Quay-Portrieux - Trégomeur - Tréguidel - Tréméloir - Tréméven - Trémuson - Tressignaut - Tréveneuc - Yvias.


Source :
Le Goëlo – Palantines – De Yves Coativy – Daniel Giraudon – Jean-Jacques Monnier.
Un livre à voir, un livre à lire
.
NB : Châtelaudren est dit dans cet ouvrage comme appartenant au Goëlo ; dans un autre ouvrage de Yves Coativy, la commune est dite du Trégor ... Alors, Trégor ou Goëlo ?
Carte google maps

Commenter cet article