Le Trégor … vous avez dit le Trégor ?

Publié le par Reflet d'Expression

carte du TrégorA l'est, le Trégor commence à l'embouchure du Trieux.
Puis, la "frontière" oblique vers le sud-est en suivant le cours du leff.
Au sud, la limite passe à une quinzaine de kilomètres au-delà de Guingamp et va s'achever au Queffleuth, l'un des deux cours d'eau qui se rejoignent pour former la rivière de Morlaix.

Trois cités émergent de ce terroir :
- Lannion la rieuse,
- Guingamp la sportive,
-  Tréguier, dont la cathédrale rappelle qu'elle fut siège d'évêché.

La conscience trégoroise est très revendiquée dans un triangle Plestin-les -Grèves/Lézardrieux/Bégard, encore vivace dans le "petit Trégor finistérien" vers Locquirec, Plougasnou, Morlaix et Plouigneau, et semble s'atténuer vers le sud de Guingamp …
Tous ceux qui ont séjourné dans ce territoire ou s'y sont installés en ont éprouvé la forte identité.

Le Trégor est un petit territoire de 2250 kilomètres carrés, peuplé de 195000 habitants environ. Il comprend 127 communes, et représente 5% de la population bretonne.

Les communes du Trégor :
Bégard, Belle-Isle-en-terre, Berhet, Boquého, Botsorhel, Bourbriac, Brélidy, Bringolo, Camlez, Caouënnec, Cavan, Châtelaudren, Coadout, Coatascorn, Coatréven, Gommenec'h, Goudelin, Grâces, Guemperven, Guerlesquin, Guimaëc, Guingamp, Gurunhuel, Hengoat, Kerbors, Kermaria-Sulard, Kermoroc'h, La Chapelle-Neuve, La Roche-Derrien, Landébaëron, Langoat, Lanmérin, Lanmeur, Lanmodez, Lannéanou, Lannion, Lanrodec, Lanrodec, Lanvellec, Le Cloître-St Thégonec, Le Faouët, Le Merzer, Le Ponthou, Le Vieux-Marché, Lézardrieux, Loc-Envel, Locquirec, Loguivy-Plougras, Lohuec, Louannec, Louargat, Mantallot, Minihy-Tréguier, Morlaix, Moustéru, Pabu, Pédernec, Penvenan, Perros-Guirec, Plésidy, Plestin-les-Grèves, Pleubian, Pleudaniel, Pleumeur-Bodou, Pleumeur-Gautier, Ploézal, Plougasnou, Plouagat, Plouaraet, Ploubezre, Plouëc-du-Trieux, Plouégat Guerrand, Plouégat Moysan, Plouezoc'h, Plougonver, Plougras, Plougrescant, Plouguiel, Plouigneau, Plouisy, Ploulec'h, Ploumagoar, Ploumilliau, Plounérin, Plounévez-Moëdec, Plourin-lès-Morlaix, Plouzélambre, Plufur, Pluzunet, Pommerit-Jaudy, Pommerit-le-Vicomte, Pont-Melvez, Pontrieux, Pouldouran, Prat, Quemper-Guézennec, Rospez, Runan, Saint-Adrien, Saint-Agathon, Saint-Clet, Saint-Fiacre, Saint-Gilles-Les-Bois, Saint-Jean-du-Doigt, Saint-Jean-Kerdaniel, Saint-Laurent, Saint-Michel en Grève, Saint-Péver, Saint-Quay Perros, Senven-Léhart, Squiffiec, Tonquédec, Trébeurden, Trédarzec, Trédrez, Tréduder, Trégastel, Tréglamus, Trégonneau, Trégrom, Tréguier, Trélévern, Trémel, Trévérec, Trévou-Tréguignec, Trézéry, Troguéry.

Le Trégor est assez peu connu à l'extérieur, notamment hors de Bretagne, où la "Côte de granit rose" bénéficie d'une notoriété beaucoup plus grande.
Si le Trégor existe depuis très longtemps, il n'a plus d'existence officielle et administrative.
Mais comme on le voit, le Trégor existe bien, nous l'avons rencontré !
Si l'on en doute, il suffit de poser la question : "ici, on est bien dans le Trégor ? Ou dans le Léon, ou en Cornouaille ?" La réponse fuse, sans la moindre hésitation.

Source : Le Trégor - Editions Palantines - Yves Coativy et Jean-Jacques Monnier.
Un ouvrage à voir, à lire ...
NB : Châtelaudren est dit dans cet ouvrage comme appartenant au Trégor ; dans un autre ouvrage de Yves Coativy, la commune est dite du Goëlo ... Alors, Trégor ou Goëlo ?

Commenter cet article

Coativy Y. 27/03/2016 11:15

Bonjour,
Merci de livre aussi attentivement les livres d'histoire de la Bretagne ! Concernant Châtelaudren, la ville est bien en Trégor et en Goëlo. Au Moyen Âge, d'un point de vue spirituel, elle relève en grande partie du diocèse de Tréguier. Mais d'un point de vue seigneurial, elle est un des centre " administratif " du Goëlo dont la géographie ne correspond pas à celle de l’Église. Voila comment on peut être à la fois en Trégor et en Goëlo ! Bonne lecture, YC