Lecture : Et puis, Paulette...

Publié le par Reflet d'Expression

Une friandise, ce petit roman, à savourer en toute simplicité, au fil des pages.

Un roman tout simple, sans haut ni bas, sans suspens, juste la vie d'une famille, d'amis, de connaissances ou pas... dans un village.
Un endroit où j'aimerai bien être, même si le mien y ressemble tout autant. Je m'y retrouve donc tellement.
L'amitié de personnes, de tous âges, de l'humour, de la gentillesse et de la sympathie,...
Et bien sûr, cela se termine bien. On quitte l'ouvrage en pouvant en imaginer la suite.  

Je l'ai découvert en Audio, lu par Daniel Nicodème. Une personne qui met d'autant plus l'ambiance de ce livre, avec de larges intonations, chants ! Bref, un régal ;) 

Je vais tâcher de lire quelques autres romans de Barbara Constantine, histoire de voir... 

4ème de couverture : 
Ferdinand vit seul dans sa ferme. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. Un jour, il passe chez Marceline, sa voisine, et découvre que son toit est sur le point de s'effondrer. Très naturellement, ses petits-fils, les Lulus, lui suggèrent de l'inviter à la ferme. L'idée le fait sourire. Mais ce n'est pas si simple, certaines choses se font, d'autres pas... Il finit tout de même par aller la chercher. De fil en aiguille, la ferme va se remplir, s'agiter, recommencer à fonctionner. Un ami d'enfance devenu veuf, deux très vieilles dames affolées, des étudiants un peu paumés, un amour naissant, des animaux. Et puis, Paulette... Avec légèreté, la romancière brosse le portrait d’une société qui aurait tout à gagner à ne pas se couper de la terre et à prendre soin de ses anciens. Psychologies magazine. Un récit hors du temps, tout à fait rafraîchissant. Claire Ageneau, La Vie.


Je lui donne un 10/10 ;)

 

Publié dans Lecture

Lecture : Samantha, bonne à rien faire, de Sophie Kinsella

Publié le par Reflet d'Expression

Quel beau roman, qui fait rire tant les situations sont parfois burlesques, et qui fait réfléchir à ce monde professionnel totalement fou dans lequel nous vivons. 

J'ai vraiment apprécié cette lecture, et comme toujours, on est rapidement séduit par les personnages, et on plonge dans un petit village typique Anglais, avec ses pubs et ses "gens" fort originaux, mais si attachants. 
Bref ! on a envie de traverser la manche pour s'y rendre ! 

Puis ce point plus profond, qui fait réfléchir à ce qu'est la vie : être un professionnel riche et reconnu, travaillant 7/7j, pour ne pas dire 24/24h... ou apprendre à savourer la vie et ses petits instants de bonheur et d'amitié. 

Pour ma part, avant dernier chapitre : un peu déçue du choix de Samantha, et le rebondissement est juste formidable. On ferme ce livre "qui finit" bien le sourire aux lèvres, et surtout, surtout... on réfléchit à notre tour, à notre vie ;) 

4ème de couverture : 
Pas de soirées, pas de week-ends, pas de vacances, pas d'amoureux : Samantha, la trentaine, ne vit que pour son boulot d'avocate d'affaires, et pour l'importante promotion dont elle devrait bientôt bénéficier. Hélas ! Samantha commet une grosse boulette. En une journée, elle fait perdre à son meilleur client plus de cinquante millions de livres. Désespérée, elle prend le premier train pour la campagne et, sur un malentendu, se fait embaucher comme gouvernante chez un couple de charmants excentriques. Four, fer à repasser, aspirateur, Samantha va découvrir un monde inconnu peuplé d'objets étranges. Et comprendre qu'on peut avoir 168 de Q.I. et ne pas savoir mettre en route une machine à laver. Mais, surtout, Samantha va réaliser, entre deux tournées de lessive, que le bonheur est peut-être dans le pré...


Je lui attribue un 10/10 ;) 

 

Publié dans Lecture

Lecture : Rendez-vous à Kerloc'h

Publié le par Reflet d'Expression

Mon second roman de Françoise Bourdin, le premier était "l'inconnue de Peyrolles". 

Une jolie histoire de famille, frères et sœur, le patriarche... le travail à la ferme, ou ailleurs. Les soucis des uns, les remords des autres, et les amours pour certains. Agréable à lire, et certes, on devine très rapidement le dénouement, mais au moins, un livre qui se termine bien. Comme la plupart de ceux que je lis !
J'ai beaucoup aimé le fait que cela se déroule en Bretagne Sud, j'y ai aisément reconnu les lieux et les sites, si bien décrits, la campagne bretonne, ses bois et ses chemins. 

Je lui ai mis un 6,5/10, du fait du manque d'intrigue et de dynamisme. 

4ème de couverture : 
Après un divorce difficile, Loïc Le Marrec décide de revenir s'installer chez son père, Artus, veuf bourru à la tête d'une exploitation agricole au cœur de la campagne bretonne. C'est dans le manoir de Kerloc'h qu'il va réapprendre à vivre. Soutenu par ses frères et sa sœur, ayant repris espoir après la rencontre de Sabine, femme flic, Loïc va tenter de renouer avec un père qui l'a toujours rejeté. Le fils honni percera-t-il l'inavouable secret de sa famille ?

 

Publié dans Lecture

Lecture : ça peut pas rater, Gilles Legardinier

Publié le par Reflet d'Expression

Que j'ai ri !!! Voilà un "livre qui fait du bien". 

Certes, parfois un peu de longueur, notamment au début, mais en s'accrochant, c'est vraiment avec grand plaisir qu'on plonge dans cette histoire.
Et c'est avec tellement de situations cocasses, amusantes et même hilarantes, que ce livre se dévore aisément. 

Comme toujours, "façon Gilles Legardinier", beaucoup de personnages auxquels on s'attache, et surtout, surtout, des histoires "de tous les jours", des faits qui pourraient arriver à "Monsieur et Madame tout le monde". Et c'est ce que j'aime chez lui, dans son écriture. 

La fin est touchante, et si bien décrite. Et enfin, comme toujours, les petites pensées de l'auteur, poignantes et si généreuses envers ses lecteurs et lectrices. 

Je lui ai mis un 8,5 / 10, du fait de quelques longueurs. 

4ème de couverture : 
J'en ai ras le bol des mecs. J'en ai plus qu'assez de vos sales coups ! C'est votre tour de souffrir ! Et là, trempée, titubante, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d'un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu'au fond des enfers. La gentille Marie est morte. C'est la méchante Marie qui est aux commandes. Désormais, je renvoie les ascenseurs. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde. La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m'étouffe, la haine me consume.

 

Publié dans Lecture

Vernis Sélectif sur impression : une élégante luminosité

Publié le par Reflet d'Expression

Sublimez vos supports de communication grâce au vernis sélectif !

Brillance absolue ou paillette, l'application d'un vernis sélectif sur vos cartes de visite, cartes de vœux et flyers illuminera votre message. 

Une finition originale pour valoriser votre identité visuelle. 

Petites et grandes quantités, nombreux formats proposés...

>> Contactez Reflet d'Expression pour toutes informations complémentaires et tarifs
 

Site internet de la commune de Locarn, Côtes d'Armor en Bretagne

Publié le par Reflet d'Expression

La commune de Locarn, située dans les Côtes d'Armor en Bretagne, s'est rapprochée de Reflet d'Expression pour la création de son site internet.

Les administrés y trouveront tout d'abord toutes les informations utiles pour bien vivre à Locarn :

  • les activités et événements,
  • les élus et les permanences,
  • les démarches administratives courantes,
  • les tarifs communaux
  • et les coordonnées utiles d'organismes.

Ils pourront également découvrir l'historique et les attraits du bourg, connaitre les associations et commerces existants. 

Bien entendu, une place importante dédiée à l'école et aux diverses activités liées à la jeunesse. 

Un site web aux couleurs resplendissantes, qui vous donnera l'envie d'y faire un détour. 

>> voir le site internet de la commune de Locarn
 


Publié dans Port-folio