Le coco de Paimpol

Publié le par Reflet d'Expression

Le haricot "Coco de Paimpol" est cultivé en Bretagne depuis le XVIIIème siècle, mais il faut attendre 1928 pour qu'un marin du Goëlo, Alban, rapporte des graines de coco et les plantes sur ses terres.

Il est ensuite cultivé en auto-subsistance, en particulier pendant la seconde guerre mondiale …
Depuis, la production s'est longtemps accrue, jusqu'à atteindre 15000 Tonnes, puis elle est tombée à 9000 tonnes environ.

Le coco de Paimpol est un haricot "demi-sec", facilement reconnaissable à sa robe jaune paille et ses petites marbrures violettes.
Ses qualités culinaires ont justifié l'attribution de la première AOC décernée à un légume frais, en 1998.

Source texte :
Le Goëlo – Palantines – De Yves Coativy – Daniel Giraudon – Jean-Jacques Monnier.
Un livre à voir, un livre à lire.

Dépliant et cartes de visite assorties pour Bretagne Pêche et Nature

Publié le par Reflet d'Expression

Dépliant Bretagne Peche et NatureReprise de la charte graphique réalisée lors de la création du site internet de Bretagne Pêche et Nature par Reflet d'Expression.

Les dépliants 3 volets, format ouvert A4, rassemblent à la fois :

  - les prestations pour la pêche de loisirs : initiation ou perfectionnement aux loisirs de la pêche en toute convivialité, sur 4 territoires de pêche de Bretagne : ile grande, Saint-Quay-Portrieux, et centre Bretagne - Lac de Guerlédan.

  - Les chambres d'hôtes La Boissière, situées au calme en pleine campagne en centre Bretagne.

 
Des dépliants réalisés pour les personnes qui ont "Un besoin de Nature".

 

Les cartes de visites :

- recto : Bretagne Pêche et Nature

- Verso : Les chambres d'hôtes La Boissière.
1 document unique pour 2 informations.

Publié dans Port-folio

Les plantes magiques en Bretagne

Publié le par Reflet d'Expression

L'Herbe d'or (ann aour iaotenn) est la plus merveilleuse de toutes ; […] elle est très rare et croît seulement au milieu des foins. […]

Ses propriétés sont nombreuses : elle fait découvrir des trésors, celui qui la possède n'est plus jamais malade, il se rend invisible à volonté, elle décuple les forces du travailleur, il peut trancher une enclume avec une faux . […]. Les Duides et les Druidesses alaient en cueillir selon certains rites.

 

fougere en bretagneLa Fougère, elle n'est pas parmi les plantes sacrées du Duidisme, mais on lui attribue des vertus particulières. […] En Haute-Bretagne, la graine de fougère ramassée la nuit de la Saint-Jean sert à faire trouver les trésors cachés.

Dans le Finistère, il faut la cueillir pendant cette même nuit, la déposer aussitôt dans un plateau d'argent, entre le cœur d'un crapaud et l'œil gauche d'un corbeau mâle.

Une pincée de cette graine merveilleuse assure la victoire au lutteur, permet à qui s'en frotte les yeux de lire au fond des cœurs et rend invisible celui qui la tient dans sa bouche.

 

Les herbes d'égarement, qui passent pour exercer une influence fâcheuse pour ceux qui marchent sur elles.

 

L'herbe aux Piverts, dans le Finistère, quiconque trouvait cette plante sur laquelle le pivert aiguise son bec dans les prés comprenait le langage des animaux.

Dans le pays de Guérande, il serait sûr de faire fortune.

 

Extrait du livre de Paul-Yves Sébillot "La Bretagne et ses traditions", aux éditionx Royer Mémoire vive – Maisonneuve & Larose.

La Bretagne dans tous ses objets (14)

Publié le par Reflet d'Expression

goeland de bretagnePour plus d'informations sur ces objets et le livre de Jacques Péron : > ICI <

 

LE GOELAND :
Mouette ou goéland, rieuse ou argenté, en colonies ou solitaire, l'oiseau blanc s'est installé en bord de mer et au-delà et marqué les imaginaires.

L'EPAGNEUL BRETON :

Originaire des monts d'Arrée, ce chien au poil blanc et roux a su conquérir les chasseurs et non chasseurs, les marcheurs en groupe et les solitaires.

LA MOUCHE RAGOT :

Née à Loudéac de la passion d'un homme, elle a élu domicile sur les cours d'eau du monde, des Rocheuses à l'Ecosse, de la Hongrie au Connemara.

Les chevaux nocturnes en Bretagne

Publié le par Reflet d'Expression

chevaux nocturnes en BretagneParmi les animaux mystérieux de la nuit, […] les chevaux nocturnes se laissent approcher, monter dessus et vont jeter leur cavalier dans une rivière ou un étang.

 

Ce cheval facétieux n'est pas particulier à la Bretagne, on retrouve ainsi en Irlande le plooka, un poulain sauvage qui transporte les passants nocturnes à une grande distance et les précipite du haut d'un rocher. […]

Le pays de Galles à son cheval de nuit : le gwill. […]

C'est surtout dans le Morbihan que l'on a relevé une grande variété de chevaux nocturnes. […]

 

A Noyal-Pontivy, il est noir,

à Lintillac, il lance feu et flamme,

à Languidic, il fait jaillir des étincelles avec ses sabots,

à Plouguenast, il se présentait aux enfants,

à Saint-Guérand et à Gouarec, il était blanc,

à Plélan, il était poulain,

à Bruz, on l'appelait "la jument blanche",

à Carnac, er marh melen (le cheval jaune),

à Donges, blanc et énorme.

Enfin, à Ercé, ce cheval blanc hantait le pont et on en redoutait la vue.

 

Extrait du livre de Paul-Yves Sébillot "La Bretagne et ses traditions", aux éditionx Royer Mémoire vive – Maisonneuve & Larose.

Ils ont bâti la Bretagne : Vincent Inizan

Publié le par Reflet d'Expression

inizan.jpgCultivateur, maire de Kernouès, créateur, avec le sénateur Pichon, du Stud-book du cheval de trait breton.

Elu député de 1919 à 1942 comme républicain de gauche, Vincent Inizan est ardent défenseur de léconomie bretonne, surtout en matière agricole.

A la Chambre, il siège en costume breton.

Né en 1869 et décédé en 1951 à Kernouès.

 

 

 

 

 

 

Source du thème > ICI <