74 articles avec lecture

Lecture : Chez les anges

Publié le par Reflet d'Expression

Chez les Anges Marian Keyes

J'avais eu écho d'un bon romain et je me suis installée bien au fond de mon fauteuil pour le découvrir.

J’ai apprécié :

  • la description, que j’espère parfaite, de la Californie, de Santa Monica et de Sunset boulevard,
  • le témoignage de cette vie « dingue » et si différente de la France,
  • la « vérité » sur la vie complexe du monde de Hollywood.

J’ai quelque peu moins apprécié :

  • L’histoire, probablement « trop jeune » pour moi,
  • ces personnages qui font la fête jusqu’au petit matin, alcool et cigarette à gogo,
  • un roman trop superficiel. 

Bref, j'ai eu peine à en connaître la fin, et je n'ai pas ri ;) 
Mais sans critique, il pourra plaire à beaucoup d'autres. 

Je lui met un 5/10.

4ème de couverture : 
Maggie Walsh voit le ciel pluvieux de Dublin lui tomber sur la tête quand elle apprend, le même jour, son licenciement et l'infidélité de son mari. Sa petite vie qu'elle croyait parfaite tourne au désastre. Une seule solution: la fuite! Elle s'envole donc pour Los Angeles retrouver sa meilleure amie Emily, scénariste en mal de réussite. Entre fascination et stupéfaction, Maggie découvre la vie branchée et délirante de la Mecque du cinéma. Un endroit magique où la manucure est un art majeur, où toute marque de bronzage est formellement proscrite et où même les palmiers sont minces. Une nouvelle ère commence alors pour la jeune femme prise dans ce tourbillon superficiel...

Publié dans Lecture

Lecture : Quelqu’un pour qui trembler

Publié le par Reflet d'Expression

Tout comme les 4 autres romans de Gilles Legardinier que j’ai eu la chance de lire, c’est avec un grand plaisir que j’ai savouré celui-ci.

Même sonorité, même ambiance, même tendresse...

Une nouvelle petite merveille dans laquelle je me suis plongée, pour me retrouver à nouveau au sein d’une « nouvelle famille », le temps de quelques centaines de pages.

  • Parfois, moi-même j’ai un peu « tremblé » pour Thomas, pour M. Ferreira, et pour Attila.
  • Parfois, j’ai eu les larmes aux yeux, de savoir Thomas, Emma et Romain malheureux.
  • Parfois, j’ai ressenti de profondes émotions, en imaginant le chant de Michaël, en ayant craint pour Z33.
  • Et parfois, je souhaitais lire encore plus vite, tant j’étais impatiente de découvrir l’avenir de cette grande « fratrie ».
  • Et pour terminer, c’est si souvent que j’ai ri, lors des aventures inédites des retraités si sympathiques, des situations improbables et totalement loufoques ! Une belle chose également que de découvrir la vie quotidienne d'un petit village en Inde.

J’ai apprécié comme toujours donc ce bel ouvrage, avec comme une envie de le lire à nouveau, d’ici très très peu de temps.

Je lui donne la note de 11/10.

4ème de couverture : 

Comment être un père quand on arrive vingt ans après ? Pour soigner ceux que l'on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu'il apprend que la femme qu'il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent.Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n'importe quel inconnu. Est-il possible d'être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l'aide de ceux que le destin placera sur sa route.

Publié dans Lecture

Lecture : La dernière réunion des filles de la station service

Publié le par Reflet d'Expression

Fannie Flag - la dernière réunion des filles de la station service

"La dernière réunion des filles de la station service", ou pour la version originale "The All-Girl Filling Station’s Last Reunion", qui sonne mieux à mon sens, de Fannie Flagg, est un roman qui "prend aux tripes", comme on dit. 

Une lecture qui s'inspire d'un fait réel de la seconde guerre mondiale, sur le territoire Américain. 

Émouvante histoire, on y découvre des "gamines" si courageuses... A la fin de ma lecture, je me suis plongée sur le net pour en savoir plus sur ce pan de l'histoire de l'Amérique : >> les WA SP.

Je n'en dirais pas plus pour ne pas spoiler ce magnifique ouvrage. 

Je lui donne deux notes : 

  • Un 12/10 pour son côté historique, le formidable sujet et le dénouement
  • un 8/10, car au fond, ce n'est pas mon genre de lecture, et qu'il y a beaucoup de personnages... 


4ème de couverture : 
Point Clear, Alabama. Après avoir marié la dernière de ses filles, Sookie Poole aspire à un repos bien mérité. Elle aimerait se consacrer enfin à elle, à son couple, faire avec Earle, son mari, les voyages dont elle rêve. Mais elle doit encore compter avec sa mère, l'incroyable Lenore Simmons Krackenberry qui, à 88 ans, épuise les infirmières à domicile les unes après les autres. Si certains de ses coups d'éclat récents peuvent laisser penser qu'elle souffre de démence sénile, le diagnostic n'est pas aisé à établir car, toute sa vie, son comportement a été des plus excentriques. Le jour où un mystérieux interlocuteur révèle à Sookie un secret de famille parfaitement inattendu, son existence vole en éclats, à commencer par ses rapports avec sa mère. Afin de comprendre qui elle est vraiment, Sookie va alors se mettre sur la piste d'une femme exceptionnelle, Fritzi, qui, en 1940, tenait avec ses trois sœurs une station-service dans le Wisconsin. Le destin incroyable de Fritzi donnera-t-il à Sookie une nouvelle inspiration pour sa propre vie ? Fannie Flagg met ici en scène deux femmes, Sookie et Fritzi, qui, à quelques décennies d'intervalle, vont devoir se réinventer. Connaisseuse aguerrie des pleins et des déliés de la destinée, elle nous offre une nouvelle fois un roman au charme fou, à la fois tendre, touchant, comique et riche en retournements.

Publié dans Lecture

Lecture : les petits secrets d'Emma

Publié le par Reflet d'Expression

Après avoir dévoré "Samantha, bonne à rien faire", Sophie Kinsella devait forcément être une auteure à suivre. 

C'est donc avec confiance que je me suis plongée dans "Les petits secrets d'Emma", un livre "qui fait sourire", le temps de ces 384 pages

Certes, la "chute" est évidente, dès les premières pages on se l'imagine aisément. Mais là n'est pas, à mon sens, le but de ce roman. C'est tout simplement une lecture qui rend heureux et qui détend, et c'est une belle chose.
Ce genre de petit roman qui conte la vie de "mademoiselle-tout-le-monde"... et c'est très bien ainsi. 

Je lui donne un 9/10. 

4ème de couverture : 
Ce n'est pas qu'Emma soit menteuse, c'est plutôt qu'elle a ses petits secrets. Par exemple, elle fait un bon 40, pas du 36. Elle ne supporte pas les strings. Elle a très légèrement embelli son CV. Elle déteste sa cousine Kerry. Et avec son petit ami Connor, au lit c'est pas franchement l'extase. Bref, rien de bien méchant, mais plutôt mourir que de l'avouer. Mourir? Justement! Lors d'un voyage en avion passablement mouvementé, Emma croit bien voir sa dernière heure arrivée. Prise de panique, elle déballe tout au séduisant inconnu assis à côté d'elle. Tout et plus encore. Sans savoir que l'inconnu en question n'est autre que son P-DGP. Passé le soulagement d'avoir survécu à ce vol infernal, Emma réalise qu'elle vient de se mettre dans une situation pour le moins embarrassante...

Publié dans Lecture

Lecture : Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une

Publié le par Reflet d'Expression

Des conseils pratiques pour vivre pleinement sa vie, sous forme de roman. Voilà une belle démonstration que l'auteure, Raphaëlle Giordano, nous expose dans ce livre poche, pour une lecture agréable et aisée. 

Un récit à aborder et à analyser pour s'y projeter, si nécessaire.

Certes, un écrit qui fait du bien, destiné, pourquoi pas, même à ceux qui n'ont guère besoin de préconisation de bien-être ou de changements, car il permet également de mieux vivre ensemble, et cela est déjà un grand pas. 

Apprendre à savoir prendre le temps et s'occuper de soi, déjà un grand pas ;)

Un livre qui plaira ou pas... selon si l'on est réceptif ou pas à cette forme de suggestions. 

J'ai trouvé pour ma part la fin originale, la vérité sur ce "routinologue" ;) 

4ème de couverture : 
- Vous souffrez probablement d'une forme de routinite aiguë. - Une quoi ? - Une routinite aiguë. C'est une affection de l'âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptômes sont presque toujours les mêmes : baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude... - Mais... Comment vous savez tout ça ? - Je suis routinologue. - Routino-quoi ? Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l'impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu'elle veut, c'est retrouver le chemin de la joie et de l'épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l'y aider, elle n'hésite pas longtemps : elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves...

Publié dans Lecture

Lecture : j'ai encore menti ! Gilles Legardinier

Publié le par Reflet d'Expression

Gilles Legardinier J'ai encore menti ! roman 2018

Ce roman est juste une pépite qui mérite la plus belle place sur l’étagère de la bibliothèque.

Il m’a ouvert les yeux sur énormément de choses. Il a été en quelque sorte un électrochoc sur la vision de la vie d’aujourd’hui, ses règles et ses bassesses.

Il a été bien évidemment des rires, des sourires, des rêves et des espoirs, à l’image de l’auteur, Gilles Legardinier, qui sait tant sur les gens, à force de les considérer, nous dit-il d'ailleurs en conclusion de ce livre.

Plus qu’un roman, c’est tout un monde, notre monde actuel, qui est si bien décrit.

Puis les questionnements, l’attachement, la famille, les amis.

Pour ma part, le meilleur des romans lus jusqu’à ce jour.

Je lui attribue avec grand plaisir un 12/10 ;)

4ème de couverture :
Laura se pose beaucoup de questions. Comment réussir sa vie ? Est-il possible de manger tout ce que l’on aime sans prendre dix kilos ? Comment trouver l’amour ? Trop de doutes pour être heureuse, trop d’envies pour se contenter du banal... Jusqu’au jour où un accident va complètement effacer sa mémoire. La voilà à nouveau débutante face à la vie, obligée de tout redécouvrir : les bonbons, les soutiens-gorges, les garçons, l’électricité et les lois qui gouvernent l’Univers... Libérée des a priori, portée par un cœur affamé et un cerveau qui se cherche, Laura entame une aventure unique et hilarante. En ne sachant plus rien, elle a peut-être enfin une chance de devenir elle-même… Gilles Legardinier confirme brillamment qu’il n’a pas son pareil pour allier le rire à l’émotion. Qui n’a jamais rêvé de tout oublier pour recommencer ? Attention : les scènes de cette comédie sont vécues par des non-professionnels, il est vivement conseillé de les reproduire chez vous !

 

Publié dans Lecture

<< < 10 11 12 13 > >>